Typologie des contrats de crédits à la consommation

Typologie des contrats de crédits à la consommation

La typologie des contrats de crédit à la consommation connait plusieurs déclinaisons qui peuvent comporter des particularités et ont leurs avantages (remplisse un besoin spécifique). Voyons les types de crédit à la consommation courants. 

Le crédit affecté

Ce crédit sert uniquement à financier un contrat relatif à la fourniture de biens particuliers ou la prestation de services particuliers. Par exemple, l’acaht d’une voiture peut nécessiter un prêt et dans cet optique, un prêt affecté avec le vendeur est réalisable (sous réserve qu’il puisse en justifier par après). 

Concernant ce crédit, la réglementation realtive au crédit à la consommation s’applique de manière identique à une souscription classique auprès de l’établissement prêteur. 

En cas de crédit affecté, les obligations de l’emprunteur, et notamment l’obligation de rembourser le crédit, ne prennent effet qu’à compter de la livraison du bien ou de la fourniture de la prestation ainsi financée ou, en cas de contrat de vente ou de prestation de services à exécution successive, qu’à compter du début de la livraison ou de la fourniture (L.312-48 du Code de la consommation). 

Pour le crédit affecté à un contrat de vente ou de prestation de services, les obligations de l’emprunteur, notamment celle de rembourser le crédit, cessent en cas d’interruption de la livraison ou de la prestation (C. consom. art. L 312-48).

Le crédit renouvelable

Le Code de la consommation définit le crédit renouvelable comme louverture de crédit qui, assortie ou non de l’usage d’une carte de crédit, offre à son bénéficiaire la possibilité de disposer de façon fractionnée, aux dates de son choix, du montant du crédit consenti (C. consom. art. L 312-57).
en complément du fractionnement de la mise à disposition du crédit, le qualificatif « renouvelable » se justifie par la reconstitution du crédit au fur et à mesure des remboursements de l’emprunteur.

Il s’agit en sorte de crédit ouvert à date fixes et accordés plusieurs fois. Dans tout document commercial ou publicitaire concernant le crédit renouvelable, seul le terme « crédit renouvelable » doit être utilisé à l’exclusion de tout autre. (imposé par L.312-58 du code de la consommation).

L’établissement d’un contrat, sur support papier ou tout autre support durable, est obligatoire pour la conclusion du contrat initial de crédit renouvelable. Toutes les mentions imposées aux articles L.312-28 et R.312-10, des mentions spécifiques relatives aux modalités de remboursement à chaque échéance, la drée du contrat qui est limitée à un an maximum (renouvelable), l’obligation d’information du prêteur sur les conditions de reconduction du contrat. 

Si le contrat de crédit est souscrit avec l’attribution d’une carte de crédit, un document retrançant les modalités d’utilisation est fourni et le contrat de crédit indique en général les modalités selon lesquelles cette carte sera utilisée afin de payer au comptant ou à crédit.

Le prêteur qui a consenti un crédit renouvelable doit fournir à l’emprunteur un état actualisé de l’exécution du contrat de crédit tous les mois et dans un délai raisonnable avant la date de paiement (C. consom. art. L 312-71).

 

L’ouverture de ligne de découvert

le découvert est une autorisation accordée par la banque, elle est un contrat de crédit en ce que le prêteur autorise au titulaire du compte de disposer de somme qui ne lui appartient pas et par extension, le prêteur est autorisé à appliquer sur le découvert un surplus faisant office d’intérêt. 

L’article L.312-84 alinéa  2 du Code de la consommation dispose que la plupart des règles du code de la consommation qui intéresse le crédit à la consommation, s’appliquent “aux opérations de crédit consenties sous la forme d’une autorisation de découvert remboursable dans un délai supérieur à un mois et inférieur ou égal à trois mois.

A l’inverse, l’autorisation de découvert est totalement exclu de la réglementation du crédit à la consommation si la durée de l’ouverture est inférieure à un mois ou si elle est consentie pour une durée de trois mois maximum ne comportant aucun frais d’intérêts.

Ainsi et selon la durée de remboursement, la réglementation protectrice du code de la consommation ne sera pas applicable (le délai de rétractation de 14 jours notamment, pas de communication sur support durable d’un relevé de compte bancaire, pas de délivranec de fiche d’information standardisée).

Articles liés

Le rachat du prêt relais

Le prêt relais est défini à l’article L.311-1 du Code de la consommation comme un crédit d’une durée limitée destiné à faire l’avance partielle ou totale, et temporaire du produit de la vente d’un bien immobilier pour en acquérir un autre avant la vente du premier bien. Il est ainsi réservé au propriétaire immobilier et sert à faire le relais entre un achat et une nouvelle vente. Il est fortement conseillé lorsque vous souhaitez faire un achat revente. L’avantage de ce prêt est de ne pas devoir attendre la vente de votre bien actuel pour pouvoir acquérir un nouveau logement.

Ainsi, avec un crédit relais, la banque vous avance une partie du montant de la vente du bien dont vous êtes déjà propriétaire pour vous permettre d’acheter un nouveau bien immobilier. Il complète souvent votre apport personnel et/ou d’autres crédits immobiliers. Lorsque votre bien est vendu, vous remboursez le montant du prêt relais à la banque. Toutefois, l’octroi du prêt relais reste soumis à l’accord de la banque. L’octroi du crédit relais dépendra de votre situation financière.

Baisse des prêts personnels : Focus sur les caractéristiques financières des crédits à la consommation

Si le marché du crédit à la consommation a marqué le pas au début de l’année 2023, les taux d’acceptation de ce type de crédit sont en baisse de 28 % au deuxième trimestre selon l’Association française des société financières. Les crédits à la consommation continuent de subir les conséquences de la lente revalorisation du taux d’usure. En cause la politique monétaire des banques centrales pour tenter de freiner l’inflation, entrainant une augmentation des taux d’intérêt. Cette augmentation vise entre autres à protéger l’emprunteur du surendettement. Zoom sur les caractéristiques financiers de ce type de crédit.

La protection des données personnelles et le secret bancaire

Les données personnelles sont des informations qui identifient une personne, telles que son nom, son adresse, son numéro de sécurité sociale, ses données de santé, ou tout autre élément qui la rend identifiable. Avec la numérisation croissante de nos interactions, la collecte et l’utilisation des données personnelles sont plus fréquentes que jamais. Cela soulève des questions importantes concernant la vie privée, la sécurité et les droits fondamentaux des individus.

Une des principales raisons pour lesquelles la protection des données personnelles est essentielle est la prévention de l’abus des informations. Lorsque des données sensibles tombent entre de mauvaises mains, cela peut entraîner une variété de problèmes tels que le vol d’identité, la fraude financière, le harcèlement en ligne, voire des atteintes à la sécurité nationale. Les entreprises qui collectent et stockent des données sont responsables de leur protection, car une fuite de données peut avoir des conséquences dévastatrices pour les personnes concernées.